Centre d'expertise en contrôle de la légionelle

La prévention passe par la connaissance.

Plus vous avez de faits, mieux vous pouvez trouver une solution adaptée à vos défis.

Notre centre d’expertise contre les risques de la légionelle a été mis en place pour aider les exploitants de réseaux d’eau à éviter une épidémie dans leurs installations et pour leur offrir les ressources utiles dont ils ont besoin.

Comprendre la légionnelle

10 à 15000

25000

personnes affectées par la maladie annuellement aux États-Unis (Centers for Disease Control and Prevention) 

cas avancés par l'OSHA (Occupational Safety & Health Administration)

4000

décès causés par la maladie (OSHA) 

QU'EST-CE QUE LA LÉGIONELLE ?

La légionelle est une bactérie présente dans l’eau.

Elle est responsable de la légionellose. Depuis son identification en 1977, la « maladie du légionnaire » a été le sujet d’une multitude d’enquêtes, de rapports et de recommandations concernant ses modes de transmission et les moyens de contrôle appropriés.

 

Jugée mystérieuse lors du premier cas recensé, cette infection demeure encore aujourd’hui une source d’incidents tragiques, malgré la compréhension du phénomène.

QU'EST-CE QUE LA LÉGIONELLOSE ?

La légionellose est une infection du système respiratoire provoquée par les légionelles. L’espèce la plus fréquemment responsable de la maladie, dans plus de 90 % des cas, est la Legionella pneumophila, le sérogroupe 1 étant mis en cause dans près de 85 % des infections. La légionellose se manifeste sous deux formes cliniques : la maladie du légionnaire et la fièvre de Pontiac. La fièvre de Pontiac est une forme bénigne de légionellose. Elle se guérit spontanément après 3 à 6 jours et est rarement diagnostiquée comme une infection par la bactérie Legionella.

 

La maladie du légionnaire constitue une forme grave de pneumopathie qui entraîne le décès dans environ 15 % des cas. Elle est généralement associée à une forte fièvre, une toux sèche, des douleurs musculaires, des troubles digestifs et une confusion mentale. L’incubation varie habituellement de 2 à 10 jours.

 

Cette maladie affecte essentiellement les personnes auxquelles les conditions suivantes s’appliquent : maladies respiratoires chroniques, diabète, maladies immunodépressives, traitements immunodépresseurs, tabagisme ou alcoolisme.

 

L’âge avancé est un facteur influençant la susceptibilité à la maladie.

QUEL EST LE MODE DE TRANSMISSION ?

Quand les conditions sont favorables, les légionelles peuvent se développer dans de nombreux milieux artificiels, notamment les réseaux d’eau domestiques et les circuits de refroidissement.

 

Cependant, la seule présence de légionelles dans l’eau n’est pas une condition suffisante pour provoquer la maladie. L’infection se produit par l’inhalation d’un aérosol (microgouttelettes de taille inférieure ou égale à 5 μm, taille prépondérante pour la pénétration dans les alvéoles pulmonaires) d’eau contaminée. Les bactéries sont ainsi véhiculées aux poumons par l’aérosol.

Parlez à notre équipe