Eaux usées

Reconnue pour offrir des solutions efficaces en vue d’améliorer la qualité de l’eau, Magnus répond également aux nouveaux défis environnementaux auxquels nos clients sont confrontés lors du rejet de leurs eaux usées grâce à des produits et des services spécialisés. Nous possédons l’expertise et le savoir-faire en matière de traitement des eaux usées.

Notre savoir-faire permettra d’implanter une solution efficace en utilisant une approche structurée :

  • Analyse et définition des besoins;
  • Étude des installations en place;
  • Évaluation des contaminants;
  • Comparaison technologique des solutions disponibles;
  • Études de traitabilité et essai pilote et/ou pleine échelle;
  • Compilation des résultats et présentation des recommandations.

La conception d'un programme efficace tient compte des paramètres physiques et chimiques relevés durant l'audit technique. Le choix d'un procédé vise toujours à combler l'écart entre la qualité des eaux usées et celle requise par les normes environnementales en vigueur.

Huiles et Graisses

Les sources d'huiles et de graisses contenues dans les eaux usées sont multiples: procédés agroalimentaires, procédés d'usinage, de mise en œuvre des métaux, de lubrification, de lavage, etc. Bien que des séparateurs par gravité soient utilisés, ces huiles et graisses se retrouvent souvent sous forme émulsifiée dans l'eau, ce qui demande une méthode de traitement physico-chimique.

Magnus maîtrise plusieurs méthodes de traitement pour les huiles et graisses, il s'agit de choisir la méthode appropriée selon chaque situation:

  • Hydrocarbures C10-C50 = par filtration sur polymère capteur d'hydrocarbures
  • Huiles végétales/animales = par coagulation et floculation en traitement par flottaison
  • Huiles de coupe concentrées = sur membrane de céramique

Peinture

Lorsque des résidus de peintures à base d'eau (latex) se retrouvent dans les eaux usées, les pigments et les agents dispersants utilisés pour colorer et stabiliser la peinture rendent le traitement physico-chimique difficile.

Magnus a conçu à cet effet un programme de traitement efficace basé sur la coagulation et floculation. L'eau qui en résulte est souvent d'assez bonne qualité pour être réutilisée.

Magnus fabrique sur demande des systèmes intégrés de traitement physico-chimique pour les eaux souillées par la peinture au latex. Un procédé qui permet de traiter dans un réacteur les eaux usées en lot et de gérer le rejet solide de façon semi-automatique.

Contaminants chimiques

DCO / DBO5 (Demande Chimique en Oxygène / Demande Biologique en Oxygène)

La DCO et DBO5 sont des indices généraux du taux de pollution de l'eau.

La réduction de la DCO et DBO5 est possible par coagulation et floculation, lorsqu'ils sont associés aux matières en suspension (MES). La DCO et DBO5 solubles requièrent un traitement biologique.

Matières en suspension (MES)

La séparation liquide-solide, que ce soit par gravité ou flottaison, est efficace pour l'enlèvement des MES. Pour leur part, les procédés de coagulation et floculation améliorent grandement la rapidité et l'efficacité du traitement des MES.

Phospore / phosphate

Cet élément chimique pose un problème environnemental fort répandu, car il favorise la croissance des algues en milieu aquatique. Il provient des détergents et agents de préparation de surface.

La précipitation par coagulation et floculation s'avère efficace pour réduire la teneur en phosphate des eaux usées, laquelle s'intègre bien à la séparation liquide-solide.

Le phosphore s'enlève également par digestion biologique.

Métaux lourds

Les métaux lourds dissous dans l'eau sont problématiques pour les municipalités, car ceux-ci sont toxiques pour les bactéries servant à décomposer les rejets organiques.

Ils proviennent principalement des procédés d'usinage ou de fabrication utilisant ces métaux : Al, Sb, Ag, As, Be, B, Cd, Cr, Cu, Sn, Fe, Mn, Ni, Pb, Se, Th, Zn, Zr

L'enlèvement ou la réduction des concentrations de métaux lourds est possible par:

  • Un procédé de coagulation et floculation, qui implique habituellement une phase de séparation liquide-solide.
  • La précipitation contrôlée, soit par pH et/ou un traitement chimique, par l'application d'un polymère adapté aux métaux lourds.
  • Un procédé de résines échangeuses d'ions spécifiques à certains métaux lourds, dans des applications bien précises.

Neutralisation

Le pH des eaux résiduaires est un paramètre incontournable à contrôler pour rencontrer les normes de rejet du milieu récepteur. Il s’agit d’une intervention généralement assez simple puisque l'ajout d'agent acide ou alcalin pour répondre à un point de consigne, suffit habituellement à atteindre les cibles de pH.

La difficulté réside souvent dans la qualité variable des eaux à neutraliser, d'où l'importance d'un design adapté. Magnus possède les formulations requises pour répondre à ces situations et, en collaboration avec la division Magnor Inc., fournit des systèmes de neutralisation du pH qui tiennent compte de ces considérations.

Déshydratation des boues

Tout procédé de séparation liquide-solide produit un volume de boue à gérer: on parle ici de captage, de ségrégation, de déshydratation au besoin et de disposition.

Le processus de déshydratation vise à réduire la teneur en eau contenue dans les boues, avec un gain financier notable lors de la manipulation et de la disposition. Un rendement encore plus appréciable si ces boues sont destinées à l'incinération.

Plusieurs méthodes et équipements sont disponibles pour déshydrater les boues produites lors du traitement d'eaux usées. Les plus connus sont les filtres-presses, les presses à courroie et centrifuges. D'autres concepts à moindre pression permettent un bon compromis dans le rapport efficacité-prix et Magnus offre plusieurs de ces alternatives, selon vos besoins.

L'ajout d'un polymère spécialisé de type POLYMAGMD pour la déshydratation des boues peut jouer un rôle important dans l'efficacité du procédé. Il permet d'extraire plus rapidement un plus grand volume d'eau des boues traitées. Le choix du polymère optimal aide au décollement du «gâteau» formé.

Coagulation et floculation

La coagulation consiste à déstabiliser les charges présentes en agissant par combinaison ou précipitation alors que la floculation forme des ponts entre les composés déstabilisés par la coagulation. Cette expansion favorise la séparation des particules. Dans les deux cas, les réactions sont sensibles au pH de l'eau. Magnus offre une gamme complète de produits chimiques hautement spécialisés, soit la série POLYMAG MD, utilisée dans les procédés de coagulation et floculation en eaux usées :

  • Acides et alcalis pour ajustement de pH.
  • Coagulants inorganiques.
  • Coagulants organiques.
  • Mélanges de coagulants sur mesure.

Polymères cationiques, anioniques ou non ioniques, sous forme liquide, solide ou en émulsion

Polymère capteur d'hydrocarbures

Magnus a développé un système d'enlèvement des huiles d'hydrocarbures (C10-C50), selon une technologie de média spécialisé, permettant de capter les huiles par absorption sur un polymère stable et inerte. Le polymère peut absorber de 1 à 3 fois son poids, avant de devoir être remplacé. La réaction à sens unique emprisonne les rejets huileux et les empêche d'être relâchés. Les huiles à moteur, l'essence, le mazout et le kérosène sont les principales substances visées par les sites actifs du polymère. Les applications sont diverses et grandissantes :

  • Prétraitement au procédé physico-chimique en eaux usées.
  • Procédés industriels (usinage, mise en oeuvre des métaux, etc.).
  • Rejets de nettoyage des moteurs et/ou véhicules.
  • Captage d'eau de ruissellement contaminée (eaux grises).
  • Assainissement après sinistres ou déversements.
Haut