Tours de refroidissement / condenseurs évaporatifs

Les tours de refroidissement sont propices à l'entartrage, à l'encrassement et à la croissance microbiologique dont la bactérie Legionella. Un programme de traitement bien conçu permet d’obtenir la durabilité et la pleine performance de ces systèmes, tout en préservant la santé publique.

Corrosion

Corrosion

On peut généralement définir la corrosion comme la destruction graduelle du métal sous l’effet des conditions chimiques et physiques de leur environnement. Le phénomène est généralement relié à un processus d’oxydation électrochimique, mais plusieurs autres sources et facteurs d’influence doivent être pris en considération dans un diagnostic de corrosion pour un réseau de tour de refroidissement. Parmi ceux-ci, on peut inclure l’érosion, la cavitation, la corrosion galvanique et les attaques microbiologiques. L’usure anormale par corrosion, sera éventuellement responsable de bris d’équipement, d’encrassement, de restriction au débit de l’eau et de perte d’efficacité des systèmes.

Lire la suite et voir les études de cas
Entartrage

Entartrage

La formation de dépôt par entartrage, est le résultat d’une sursaturation en sels de dureté provenant de l’eau d’appoint. L’eau disponible contient généralement une concentration de ces minéraux en solution près du point d’équilibre. Toutefois, le refroidissement par écoulement dans la tour et contact direct avec l’air frais extérieur, implique un phénomène d’évaporation. Cette perte étant remplacée par l’addition d’eau d’appoint, il en résulte une augmentation graduelle de la concentration des sels de dureté, jusqu’à sursaturation. La précipitation, ou entartrage, se fera principalement sur les surfaces d’échange de chaleurs telles que tubes du condenseur et échangeurs à plaques, l’augmentation de la température de l’eau à ces endroits réduisant la solubilité des sels de dureté.

Lire la suite et voir les études de cas
Nettoyage et désinfection

Nettoyage et désinfection

Élimination des résidus et des contaminants nuisibles à l’opération des réseaux.

Lire la suite et voir les études de cas
Croissance microbiologique

Croissance microbiologique

La tour de refroidissement et son réseau de circulation d’eau représentent un milieu extrêment favorable au développement de multiples microorganismes. La température et le pH y sont généralement maintenus à l’intérieur de fourchettes idéales pour la croissance microbienne. L’eau contient également les nutriments minéraux et les matières organiques nécessaires à leurs métabolismes. Les microorganismes peuvent aussi profiter des conditions d’aération, de photosynthèse, de circulation ou de stagnation propices à leur croissance.

 

Lire la suite et voir les études de cas
Haut