Pas de tests préventifs au Complexe Jacques-Cartier

20 septembre 2012

«Propriétaire de la tour de refroidissement identifiée comme étant à la source de l’éclosion de légionellose qui a frappé Québec cet été, la CSQ ne faisait pas effectuer de tests de routine sur la présence de la bactérie Legionella pneumophilia dans ses tours.

En entrevue avec TVA, Jacques Murray estime que la plus grande lacune demeure souvent l’absence de test pour détecter la bactérie responsable de la légionnelose comme c’était le cas ici.

“Les tests pour détecter la légionella, c’est une minorité de gestionnaires d’immeubles qui utilisent ce service-là.  La grande majorité applique un traitement, mais sans savoir si c’est efficace contre la legionella pneumophila. C’est la lacune que je vois dans quasiment la majorité des programmes de traitement d’eau.”»

Pour lire l’article complet:

http://tvanouvelles.ca/lcn/infos/regional/quebec/archives/2012/09/20120920-133657.html

Haut