Sept questions essentielles pour le choix d'un bon nettoyeur


30 janvier 2017

Voici quelques questions pouvant être utiles afin de vous aider à choisir un nettoyeur adapté à votre procédé de nettoyage :

1. Quelle est la nature du matériau ou de la surface à être nettoyée?

Aluminium ou acier ; plastique ou métal? La nature de la surface ou de la pièce dictera le choix du nettoyeur pour obtenir un nettoyage optimal et sécuritaire.

2. Quelle est l’origine du contaminant principal?

Tout comme la nature du matériau, le genre de contaminant donnera une bonne indication du nettoyeur approprié à utiliser. Est-ce qu’on veut enlever l’huile utilisée dans le procédé de transformation, décaper la peinture, enlever un revêtement protecteur susceptible de nuire au machinage des pièces ou procéder au dérouillage d’une pièce? Ces informations sont cruciales dans le choix du procédé de nettoyage approprié.

3. Quelle est la méthode de nettoyage? 

Nettoyage par immersion, cabinet à jet, procédé de finition vibratoire, fusil à pression, etc. La méthode de nettoyage choisie dictera les restrictions auxquelles le nettoyeur fera face. Par exemple, la tolérance à la formation de mousse, le temps de nettoyage, la température, s’il y a une étape de rinçage et si le temps de séchage est rapide ou lent?

4. Y a-t-il une étape subséquente au nettoyage?

La pièce est-elle envoyée à un client suite au nettoyage? Est-elle entreposée et pour combien de temps? Est-ce qu’un inhibiteur de corrosion est appliqué, car certains nettoyeurs peuvent interférer avec l’application de ce type de produit. Est-ce que le nettoyage se fait entre deux procédés? Y a-t-il une étape d’inspection suite au nettoyage?

5. Comment le degré de nettoyage est-il évalué?

Tel que mentionné précédemment, dans certains cas, la qualité de nettoyage requise ne sera pas toujours la même s’il s’agit d’un nettoyage durant le procédé de transformation ou d’un nettoyage final avant la vente ou l’inspection. Advenant le cas où une inspection est effectuée, le contrôle de qualité permettra de procéder à des simulations pour valider le choix du nettoyeur plutôt que de perturber le procédé de nettoyage par un changement de nettoyeur.

Pour plus d’informations sur les diverses méthodes d’évaluation d’un nettoyeur ou de ses composantes, cliquez ici.

6. Quels sont les aspects concernant la santé et la sécurité?

Dans quel environnement se déroule le nettoyage? Quelles protections sont disponibles pour l’utilisateur? Est-ce que certaines substances sont bannies d’usage par l’entreprise? Est-ce que la ventilation est adéquate ou les émanations de produits peuvent être problématiques? Est-ce que le nettoyage a lieu dans une pièce fermée? Combien de personnes sont présentes lors du nettoyage?

7. Quelles sont les considérations environnementales?

Cette question est souvent liée à la méthode de nettoyage. Pour un procédé en recirculation (immersion ou cabinet à jet), quelles sont les dispositions quant au produit usé ? Y a-t-il un bassin de rétention ou un processus de traitement des eaux internes? S’il s’agit d’un produit utilisé dans l’eau, y a-t-il un évaporateur pour limiter le niveau de déchets envoyé à la destruction externe ? La méthode d’élimination pourra limiter l’usage de certains nettoyeurs selon la nature des additifs qu’il contient. De plus, un nettoyeur peut être biodégradable, mais il ne faut pas oublier qu’une fois souillée par les contaminants, il est fort probable que la solution ne soit plus conforme aux normes de rejet de votre région.

Si vous avez besoin d’assistance ou d au sujet des nettoyeurs, contactez-nous afin que l’équipe Magnus vous assiste dans le choix d’un nettoyeur adéquat pour votre procédé de nettoyage.

Haut