Chimie responsable

Les normes environnementales sont de plus en plus sévères. De nouveaux défis s’imposent et motivent sans cesse nos chercheurs à concevoir des formulations qui respectent et même dépassent les normes les plus strictes en matières de protection des ressources naturelles.

Notre programme gagnant du prix Pinnacle de BOMA-Québec 2007-2008, ainsi que la certification Ecologo® de certains de nos produits confirment que notre engagement envers la protection de l'environnement est réellement une priorité.

La gestion de l’eau: une priorité

Notre société doit anticiper une rareté de l’eau douce et s’y prépare adéquatement. Les utilisateurs de cette ressource naturelle de plus en plus limitée doivent la gérer de façon responsable.

Magnus offre des solutions pour faire face à ce défi de taille. Nos solutions de traitement des eaux de pluie et des eaux grises récupérées permettent de réduire la consommation d'eau potable et contribuent directement à l'obtention de crédits du programme de certification LEED®

D'autres programmes parallèles de gestion responsable, tel que le programme Visez Vert de BOMA, peuvent bénéficier de ces approches pour améliorer l'utilisation de cette ressource.

Le développement durable: une nécessité

Depuis plusieurs années, Magnus a pris le virage vers le développement durable en posant plusieurs gestes concrets :

En 2007, Magnus a lancé son premier produit certifié Ecologo pour son application Magcare 104. Magnus a été le premier manufacturier canadien dans le domaine du traitement des eaux à recevoir cette certification.

En 2010, Magnus a intégré l'écoconception dans son processus de développement de produits (PDP), ce qui veut dire que chaque produit doit passer le test de l’écocharte de l’écoconception. L’introduction des principes du développement durable au processus de développement de produits a ouvert la porte à de nouvelles idées.

En 2011, Magnus a fait l’inventaire de ses émissions de gaz à effet de serre (GES). Cet exercice a révélé que, pour l’usine de Boucherville, les activités de Magnus n'entraînent que 328 tonnes de CO2 par année (le seuil est de 10 000 tCO2 pour les entreprises qui ont l’obligation de déclarer annuellement leurs émissions de GES).

En 2012, Magnus a réussi à éliminer 105 matières premières dangereuses de la liste d’ingrédients de ses produits. Au cours de la même année, Magnus a obtenu la certification Niveau 2 : « Mise en œuvre » du programme ICI ON RECYCLE! Magnus a reçu cette certification grâce à l’implantation de différentes mesures de réduction, de réemploi et de recyclage, ainsi qu’à la réalisation de diverses actions de sensibilisation qui démontrent l’importance que Magnus accorde à une saine gestion de ses matières résiduelles. L’investissement dans le développement durable, se traduit par des actions entreprises non seulement par la direction de la compagnie, mais par nous tous, au quotidien.

Depuis 2014, Magnus a commencé à présenter l'Eco-PROFILe Magnus® de ses produits qui sont communiqués selon un affichage environnemental. Cette démarche apporte une valeur ajoutée à l’entreprise et à la satisfaction de ses clients qui apprécient la transparence et les renseignements clairs qui apparaissent dans cette communication environnementale.

En 2015 Magnus s’est vu décerner la plus haute distinction au programme ICI ON RECYCLE!, soit l’Attestation de performance de niveau Or avec 93,43% de taux de recyclage.  Pour Magnus l’obtention de cette distinction est un élément de fierté confirmant son engagement en faveur de la protection de l’environnement.

Depuis juin 2016 Magnus s'est associé au projet d'amabasseurds "L'économie sociale, j'achète!" avec le Pôle de l’économie sociale de Développement économique de l’agglomération de Longueuil (DEL). En signant la Déclaration d’engagement pour l’achat auprès des entreprises collectives, Magnus s’engage à s’approvisionner davantage auprès des entreprises d’économie sociale.

C’est notre devoir en tant que chimistes d’offrir des produits plus sécuritaires et respectueux de l’environnement. 

Jean-Jacques Drieux, Vice-Président, Innovation et Développement Durable.

Haut