Série Légionelle : Pourquoi combiner deux prétraitements dans la recherche de la Légionelle?


22 août 2018

En raison du microbiote présent dans les tours de refroidissement, un prétraitement doit être appliqué sur chaque analyse afin d’inhiber la croissance des microorganismes tout en permettant la croissance complète de la Légionelle. La bactérie du genre Légionelle est extrêmement résistante aux acides et aux fortes chaleurs. Donc, les méthodes d’analyses normalisées par la RBQ pour le dénombrement de la Légionelle demandent donc d’inclure à la fois un traitement acide ou un traitement thermique. Bien que ce ne soit pas une obligation, la méthode d’analyse utilisée dans notre laboratoire de microbiologie comprend toujours ces deux prétraitements. 

Nous combinons ceux-ci puisque notre expérience nous a dénoté qu’ils sont complémentaires et 
indispensables pour obtenir des résultats fiables. Sur toutes les analyses que nous avons effectuées en 2017, plus de 75% des détections de Légionelles ont été obtenues sur des fractions traitées en milieu acide ou par choc thermique. Parmi ces échantillons, près de la moitié des résultats positifs ont été obtenus suite à un traitement acide, et l’autre moitié suite à un traitement thermique. Pour plusieurs échantillons, les différences de dénombrement entre les deux prétraitements se sont même révélées très importantescar il existe des souches de Légionelle qui sont résistantes au traitement acide mais très sensibles au traitement thermique et vice-versa. Par exemple, dans plusieurs tours de refroidissements, les souches de Légionelle étaient tellement affectées par le traitement acide que l’utilisation de ce seul traitement aurait conduit à un résultat négatif alors que la Légionelle y était présente à des concentrations près de 100 000 UFC/L. Cette situation a également été observée pour le traitement thermique, démontrant à quel point il est important de réaliser systématiquement des traitements acides et thermiques pour chaque échantillon.

Une méthode d’analyse complète permet de déceler avec fiabilité la présence de Légionelle et c’est pour cette raison que notre laboratoire de microbiologie utilise toujours une méthode d’analyse complète. Ceci est une condition indispensable pour effectuer une surveillance efficace ainsi que pour minimiser le risque de prolifération de la Légionelle dans les systèmes de refroidissement. 

Pour plus d'informations, n'hésitez pas à contacter le laboratoire Magnus.

Haut