Le cas Magnus pour illustrer le prototypage en impression 3D


2 avril 2018

Dans sa plus récente publication, le dossier Impression 3D, l’Institut de développement de produit (IDP) a invité Magnus à partager son expérience en prototypage. Notre cas d’entreprise a permis d’illustrer les nombreuses applications possibles de l’impression 3D, et d’en souligner les avantages. Le dossier Impression 3D, réalisé conjointement avec le Centre de recherche industrielle du Québec (CRIQ), comporte 5 articles sur cette technologie et ses impacts.

L’équipe d’innovation utilise cette technologie pour explorer de nouvelles opportunités d’innovation destinées à améliorer l’offre de services de l’entreprise. L’Équipe y voit de nombreux avantages : d’abord, la possibilité d’effectuer plusieurs tests en une même semaine grâce à la rapidité d’exécution, la personnalisation des pièces et des produits, et bien évidemment la réduction des coûts de développement.

En recherche et développement, les délais de fabrication, la fiabilité des pièces et la flexibilité des géométries font toute la différence. L’impression 3D permet de concrétiser rapidement une modélisation numérique, pour en faire un objet réel à manipuler. En ayant accès à l’objet, on peut le présenter aux différents intervenants et recueillir l’avis de chacun selon leurs champs d’expertise. On met alors en évidence les lacunes d’un produit et on en valide les résultats escomptés, pour mieux le perfectionner.

L’intégration de l’imprimante 3D a aussi permis d’améliorer une procédure de test pour la détection de la Légionnelle en fabriquant le prototype d’une pièce à faible coût que nous pourrons reproduire en plus grand nombre.

Même les clients pourront bénéficier indirectement de l’intégration de l’impression 3D dans l’organisation, car ils auront accès à la miniature d’un système de traitement des eaux, accompagnée d’une vidéo. L’équipe travaille au développement de miniatures qui serviront à présenter l’utilité et les bénéfices de nos produits pour le traitement d’eau des systèmes CVAC, pour faire la prévention et la détection de la bactérie Légionnelle et pour la conception et la fabrication de nettoyeurs industriels et de lubrifiants spécialisés pour l’usinage des métaux. Les miniatures seront notamment présentées lors de foires commerciales.

Pour consulter l’article complet, visitez la section Publications du site web de l’IDP. 

 

Haut